caducité

caducité [ kadysite ] n. f.
• 1479; de caduc
1Vx ou littér. État d'une personne caduque. décrépitude, vieillesse. « La caducité commence à l'âge de soixante et dix ans » (Buffon).
2Mod. et didact. État de ce qui est caduc. Caducité d'une institution, d'un acte juridique.
⊗ CONTR. Jeunesse, vigueur.

caducité nom féminin État d'un acte juridique valable, mais privé d'effet par la survenance d'un fait postérieur à sa réalisation. ● caducité (synonymes) nom féminin État d'un acte juridique valable, mais privé d'effet par la...
Contraires :
- continuité
- éternité
- pérennité

caducité
n. f. Didac. Caractère caduc. Caducité d'un acte juridique.

⇒CADUCITÉ, subst. fém.
I.— Usuel et style noble
A.— État de ce qui est caduc.
[En parlant de bâtiments ou d'éléments en rapport avec ces bâtiments] Immeuble frappé de caducité. Synon. délabrement, vieillissement :
1. Versailles, tu n'es plus qu'un spectre de cité,
...
Quel appauvrissement! quelle caducité!
Tu n'es que surannée et tu n'es pas antique...
T. GAUTIER, Poésies, 1872, p. 228.
2. Sur chacun de ses côtés, qui ont au moins cinq cents mètres de longueur, cette place est bordée de constructions d'un aspect sombre, informes à force de caducité, incompréhensibles à force de réparations et de changements faits à toutes les époques de l'ancienne histoire...
LOTI, Jérusalem, 1895, p. 68.
B.— P. ext.
1. [En parlant d'un animal ou d'un végétal, et plus gén. d'un organisme vivant] :
3. Tous deux [la plante et l'animal] vont à la mort par la caducité;
Tous deux se survivront dans leur postérité...
J. DELILLE, Les Trois règnes de la nature, 1808, p. 66.
4. Il pense que les sociétés humaines ont comme les corps organisés leurs périodes d'enfance, de jeunesse et de caducité et que nous avons atteint la dernière.
MAINE DE BIRAN, Journal, 1820, p. 265.
5. Le fruit avec l'automne aux vergers roux étale
À la branche qu'il tend vers ma satiété
L'intact instant qui fait sa pulpe triomphale
Entre sa succulence et sa caducité.
H. DE RÉGNIER, Poèmes anciens et romanesques, 1890, p. 16.
2. [En parlant d'une pers.] Dégénérescence de la vieillesse :
6. Le même jour qui nous fait hommes nous fait vieillards, ou plutôt il n'y a pas d'heure intermédiaire entre l'enfance et la caducité...
G. SAND, Melchior, 1853, p. 253.
P. métaph. :
7. J'ai entendu ... bien des gens s'écrier, à quarante ans, à trente ans même, qu'ils se sentaient vieux et atteints d'une caducité morale...
A. FRANCE, La Vie littér., t. 1, 1888, p. 65.
P. méton. :
8. Devant ces caducités fardées, le jeune homme sent avec effroi s'évanouir en lui le respect qu'on doit à l'âge.
COPPÉE, Prose, t. 4, Toute ma jeunesse, 1890, p. 227.
Par personnification :
9. Et tu sais [Ribeira] revêtir d'une étrange beauté
Ces trois monstres abjects, effroi de l'art antique,
La Douleur, la Misère et la Caducité.
T. GAUTIER, Poésies, 1872, p. 272.
C.— P. métaph. et/ou au fig.
1. État de ce qui est exposé à disparaître, éphémère :
10. La soif des jouissances matérielles qui vous [Tocqueville] tourmente est un symptôme positif. C'est un critérium aussi sûr que la rougeur des pommettes dans les maladies de poitrine. Toutes les civilisations en caducité l'ont eu avant vous et comme vous s'en sont applaudies.
GOBINEAU, TOCQUEVILLE, Correspondance, 1859, p. 259.
2. État de ce qui est suranné, désuet :
11. Certains théoriciens de la guerre en ont conclu à un total changement qualitatif de la matière stratégique et à la caducité des principes admis jusque-là.
P. BILLOTTE, Considérations stratégiques, 1957, p. 4003.
II.— Emploi techn.
A.— BOT. Caractère d'un organe caduc (cf. ce mot D 1). La caducité des feuilles.
Rem. Attesté dans BESCH. 1845 et tous les Lar.
B.— DR. Caractère d'un acte juridique qui, pour une raison extérieure se trouve annulé. Caducité d'un legs, d'une donation :
12. Toutes les conventions qui se rattachent à l'acte de volonté par lequel il a cru disposer d'une partie de ses biens sont sujettes, si loin qu'elles s'étendent, à la même caducité. L'article 920 du Code civil dit : « Les dispositions, soit entre vifs, soit à cause de mort, qui excéderont la quotité disponible, seront réductibles à cette quotité lors de l'ouverture de la succession ».
JAURÈS, Ét. socialistes, 1901, p. 196.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. fém. caduqueté. Le personnage [Olivier] qu'il désignait par ce nom reprit le cahier de ses mains, et se remit à lire à haute voix : — ... à Adam Tenon, commis à la garde des sceaux de la prévôté de Paris, pour l'argent, façon et gravure desdits sceaux qui ont été faits neufs pour ce que les autres précédents, pour leur antiquité et caduqueté, ne pouvaient plus bonnement servir. — Douze livres parisis (HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 490).
Prononc. :[kadysite]. Étymol. et Hist. 1479 « état de ce qui est prêt à tomber » (Comptes et Mémoriaux du roi René, 107 [Lecoy], Delboulle dans QUEM.); 1530 fig. (SEYSSEL, trad. de Diodore, Proheme, 1 v° dans HUG.); d'où 1588 « vieillesse » (DES ACCORDS, Bigarr. des entends-trois dans LITTRÉ); 1694 dr. (Ac.); 1782 (J. DELILLE, Les Jardins). Dér. de caduc; suff. -ité; caducitas n'est attesté en b. lat. qu'au sens de « épilepsie » (Chiron dans TLL s.v., 33, 69). Fréq. abs. littér. :69.

caducité [kadysite] n. f.
ÉTYM. 1479, « état de ce qui est prêt à tomber »; de caduc.
1 (1538). Vx ou littér. État de ce qui est caduc. Décrépitude, vieillesse. || La caducité d'un immeuble, d'une plante. || La caducité d'un vieillard (→ Âge, cit. 35).
1 La caducité commence à l'âge de soixante et dix ans; elle va toujours en augmentant, la décrépitude suit.
Buffon, De la vieillesse et de la mort.
1.1 (…) l'interlocuteur invalide se tenait dans une sorte d'alcôve (…) De son lit, de son fauteuil peut-être où le clouait je ne sais quelle maladie ou caducité, l'invisible patron nous avait adressé une salutation courtoise (…)
Jacques Perret, Bande à part, p. 11.
2 (…) le port des feuilles, la disposition des ramures, la caducité de l'écorce (…)
Gide, Si le grain ne meurt, V, p. 129.
2 Mod. État de ce qui est faible, passager, périssable. || La caducité des choses humaines. Vanité.
3 Le vice le plus inséparable des choses humaines c'est leur propre caducité (…)
Bossuet, Hist., III, 5, in Littré.
Dr. || La caducité d'un legs. Caduc; annulation, nullité. || La caducité d'un acte juridique.
CONTR. Jeunesse, persistance, solidité, vigueur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • caducité — Caducité. s. f. L estat d un homme caduc. Cet homme approche de la caducité, il est dans une extreme caducité. Il se dit aussi d une maison. Cette terre a esté moins venduë à cause de la caducité de la maison. des bastiments. Caducité d un legs,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • caducité — (ka du si té) s. f. 1°   État de ce qui est prêt à tomber, de ce qui tombe. Caducité d une maison. •   Le vice le plus inséparable des choses humaines, c est leur propre caducité, BOSSUET Hist. III, 5. 2°   Période de la vie humaine qui s étend… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CADUCITÉ — s. f. État d une personne caduque. Cet homme approche de la caducité. Il est dans une extrême caducité.   Il se dit aussi en parlant D une maison. Cette terre a été moins vendue, à cause de la caducité de la maison, des bâtiments.   En Jurispr.,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CADUCITÉ — n. f. état de ce qui est caduc. En termes de Jurisprudence, Caducité d’un legs se dit lorsqu’un legs devient caduc …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Caducité —     Définition de Caducité     La caducité est la sanction que la loi attache à la négligence dont peut faire preuve la personne qui a pris l initiative d engager un procès ou, en droit civil, qui a négligé d exercer un droit ou y a renoncé.… …   Lexique de Termes Juridiques

  • ucité — caducité raucité …   Dictionnaire des rimes

  • Offre de contrat — Pollicitation en droit civil français Pour les articles homonymes, voir Offre et Pollicitation (Rome antique). Droit des contrats Fondamentaux …   Wikipédia en Français

  • Pollicitant — Pollicitation en droit civil français Pour les articles homonymes, voir Offre et Pollicitation (Rome antique). Droit des contrats Fondamentaux …   Wikipédia en Français

  • Pollicitation — en droit civil français Pour les articles homonymes, voir Offre et Pollicitation (Rome antique). Droit des contrats Fondamentaux …   Wikipédia en Français

  • Pollicitation en droit civil français — Pour les articles homonymes, voir Offre et Pollicitation (Rome antique). Droit des contrats Fondamentaux Types de contrat · …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.